hypnose

Téléthon 2016

Cette année encore, l’association Les Hypnos du Cœur participe bénévolement au Téléthon du :

Vendredi 2 décembre (15h) au Dimanche 4 décembre (17h).

 

J’aurai le plaisir de vous y retrouver afin de vous faire vivre de belles expériences hypnotiques au travers de jeux d’imagination.

En échange d’un don au Téléthon d’un minimum de 5€ seulement, vous pourrez ainsi faire un cadeau à votre inconscient !

Vous aurez la possibilité de revivre un souvenir, une émotion positive, une sensation agréable de votre choix.

Notre tente se trouvera aux pieds de la Gare Montparnasse et de la Tour : Place Raoul Dautry (Paris 14), dans le Village Téléthon.

Afficher l'image d'origine

 

téléthon 2015 hypnos du coeurDe sa création en 1958 aux premiers traitements aujourd’hui, l’AFM-Téléthon a privilégié l’audace et l’innovation.
L’AFM-Téléthon, c’est le combat de malades et de parents déterminés à vaincre les maladies génétiques rares. Sa stratégie d’intérêt général profite au plus grand nombre. Accès aux soins, accompagnement des familles, défense des droits, l’AFM-Téléthon agit pour améliorer la qualité de vie des malades en attendant la guérison.
L’AFM-Téléthon est pionnière dans l’accompagnement de proximité, dans la défense des droits des personnes en situation de handicap, dans la création de lieux de répit pour les aidants et les malades.

 

 

Nous vous attendons avec impatience !ligne téléthon hypnose

Maux et émotions, 20 sources de douleurs liées à des émotions

douleurs émotionnelles émotions hypnose

La douleur est un ressenti, une manifestation physique, telle une énergie qui peut être liée à un état émotionnel spécifique.

Considérée comme un signal, la douleur vient nous prévenir sur ce qui nous pose problème.

Après une consultation médicale et une fois que nous avons compris ce message, la douleur s’efface.

hypnose douleurs émotions mal maux
Les 20 sources de douleur qui sont liées à
des états émotionnels spécifiques


Maux de tête

Les douleurs à la tête limitent la prise de décision et peuvent être déclenchées par le stress du quotidien.
D’un manière générale, les migraines surviennent lorsque nous connaissons la décision à prendre mais que nous ne la prenons pas.
Assurez-vous donc de prendre du temps chaque jour pour vous relaxer.


Douleur dans le cou

Ce type de douleur indique que vous avez des problèmes à pardonner à quelqu’un ou à vous-même.
Si vous avez une douleur au cou, pensez aux choses que vous aimez chez vous ou chez les autres.
Travaillez sciemment sur le pardon.


Douleur des gencives

Elle est liée aux décisions que vous ne prenez pas.
Ou alors, aux décisions auxquelles vous ne vous tenez pas.
Soyez clair dans vos objectifs, et foncez !


Douleur musculaire

Elle représente la flexibilité dont nous faisons preuve dans la vie au quotidien.
Cela dévoile si nous sommes suffisamment souples dans nos relations au travail, à la maison ou envers nous-mêmes.
Laissez-vous donc porter pour que la douleur s’estompe.


Douleur aux épaules

Elle peut montrer que vous trainez un fardeau émotionnel, d’où l’expression « avoir les épaules larges ».
Par conséquent, localisez-vous sur les soucis que vous êtes le seul à pouvoir résoudre et n’hésitez pas à déléguer à vos proches dès que possible.


Maux d’estomac

Elle survient lorsque vous n’avez pas digéré, au sens figuré, quelque chose de négatif, de désagréable.
Le sentiment de ne pas être respecté provoque une sensation de trou dans l’estomac, et un certain chagrin.


Douleur dans le haut du dos

Elle indique que vous manquez de soutien affectif. Un peu comme si vous vous sentiez mal aimé.
Si vous êtes célibataire, il serait peut-être temps de rencontrer une personne 😉


Douleur au sacrum et au coccyx

Il se pourrait que vous soyez assis sur un problème qui doit être résolu


Douleur lombaire

La lombalgie peut signifier que vous vous souciez trop de l’argent ou que vous êtes en manque d’affection.
Cela peut alors être l’occasion de demander une augmentation de salaire ou d’envisager un conseiller financier pour vous apprendre à mieux gérer votre porte monnaie.


Douleur dans les coudes

Elle a beaucoup à voir avec la résistance aux changements dans votre vie.
Si vos bras sont raides, cela peut signifier que vous êtes trop raide dans votre rapport aux choses.
Il est peut-être temps d’oser faire bouger les choses ou simplement de vous laisser aller !


Douleur dans les bras

Vous portez quelque chose ou quelqu’un comme un fardeau émotionnel.
Dès maintenant, demandez-vous si cela en vaut vraiment la peine…?!


Douleur dans les mains

Les mains symbolisent le lien aux autres, le fait de se connecter.
Si vous ressentez des douleurs au mains, cela peut vouloir dire que vous ne tendez pas assez la main aux autres.
Essayez donc de vous faire de nouveaux amis afin de rétablir la connexion !


Hanches douloureuses

Elles pourraient signifier que vous êtes trop résistant aux changements.
Vous avez tendance à ériger les mises en garde en véritables obstacles à la prise de décision.
Si vous êtes en pleine réflexion concernant quelques grandes idées, il est maintenant temps de prendre une décision !


Douleur dans les articulations en général

Tout comme pour les muscles, les douleurs dans les articulations représentent la flexibilité.
Soyez alors ouvert à de nouvelles façons de voir les choses, aux leçons et aux expériences de la vie.


Douleur aux genoux

Le genou symbolise notre relation à l’autre, qu’elle soit soumise, agressive ou équilibrée. Cette douleur indique une difficulté à plier, à accepter les choses telles qu’elles sont. Cette tension peut être liée à soi comme au monde extérieur.
L’intérieur du genou renvoie à la collectivité, au travail, aux proches.
L’extérieur du genou
est lié aux problèmes plus personnels.
Rappelez-vous : vous n’êtes qu’un humain, un simple mortel. Alors laissez votre égo sur le côté et reprenez le dessus sur votre vie.
Faire du bénévolat peut s’avérer bénéfique.


Maux de dents

Ils expriment le fait que vous n’aimez pas votre situation. À ressasser constamment ce dégoût, cela affecte évidemment vos émotions quotidiennes.
Souvenez-vous que les expériences passent plus vite lorsque vous vous focalisez sur leurs aspects positifs.


Douleur qui fatigue

Il s’agit de maux moraux : éprouver de l’ennui, faire de la résistance, ne pas se donner les moyens d’aller de l’avant.
Écoutez cette petite voix qui se demande « quelle est la prochaine étape ? » et vous pousse vers une nouvelle expérience.


Douleur aux pieds

Lorsque vous êtes déprimé, vous pouvez ressentir une certaine douleur aux pieds. Trop de négativité peut  alors se manifester sous vos pieds.
Appréciez donc les petits plaisirs de la vie : a
doptez un animal de compagnie par exemple ou trouvez-vous un nouveau loisir, une nouvelle passion. Cherchez la joie !


Maux inexpliqués dans différentes parties du corps

La structure cellulaire du corps humain est constamment en  reconstitution. Durant ce processus, on se purge des énergies négatives. Le système immunitaire et tous les systèmes dans le corps s’en retrouvent alors affaiblis.
Ainsi, alors que le corps fait mal et peut sembler dans un état de maladie, il peut être en réalité dans un état de compensation.
Rassurez-vous, tout ira bien !


Douleur aux chevilles

Elle montre que vous ne vous accordez pas le droit au plaisir.
Il est alors peut-être temps de devenir plus indulgent envers vous-même.
Essayez aussi, de pimenter votre vie amoureuse.


Sources : Sain-et-naturel.com

LOVE : la sculpture de Milov

love burning-man-2015-sculpture hypnose

LOVE a été présentée durant le dernier rassemblement du Burning man en août 2015. Ce gigantesque rassemblement est un véritable ovni. C’est à mi chemin entre la rencontre artistique, le village utopique et la fête païenne. Cet événement attire à lui des dizaines de milliers de participants dans le désert du Nevada.

Pour vous résumer, cela a donné ça (attention aux yeux!) :


Wonders Of Burning Man 2015

Parmi toutes ces œuvres fantastiquement fantastiques, l’une d’elles a particulièrement attirée l’attention : LOVE, d’Alexander Milov.

sculture love bruning man hypnose

Il s’agit de deux adultes, un homme et une femme, position assise, qui se tournent le dos. A l’intérieur de chacun d’eux se trouve un enfant. Les deux enfants sont debouts et se regardent, bras tendus l’un vers l’autre.

Même s’il est donc assez simple de voir la forme et la structure de LOVE, le sens est lui plus particulier et interrogatif. Car même s’il est difficile de mettre des mots sur ce qu’il évoque en nous, nous sentons bien que cette sculpture a quelque chose à nous dire, une émotion à exprimer, un sentiment à montrer.

Chacun verra dans cette œuvre ce qu’il y trouvera. Après tout, cela n’est-il pas le rôle d’une œuvre d’art ? Nous interroger, nous secouer même parfois ?

love hypnose sculpture

Alexander Milov, cet artiste Ukrénien, a livré sa propre interprétation :

« Elle montre le conflit entre un homme et une femme aussi bien qu’elle montre la nature intérieure et extérieurs de la nature humaine. […]
La lumière, elle, est le symbole de la pureté et de la sincérité qu’apportent les ensemble. Elle donne la possibilité de compenser quand l’obscurité arrive.« 

Et vous ? Quelle en est votre interprétation ?

Sources : Positivr

Êtes-vous hypnotisable ?

hypnose hypnotisable

Êtes-vous hypnotisable ? Est-ce que l’hypnose fonctionne sur vous ? Peut-on vous ‘hypnotiser ?

Presque tout le monde est sensible à la suggestion. Il suffit de voir l’impact de la publicité et des médias sur les gens pour comprendre l’influence de la suggestion dans nos vies. Ce qu’il faut savoir, c’est que la transe est un état naturel. En effet, l’hypnose est un état de conscience modifiée qui peut être induit en séance, mais cet état peut aussi se produire spontanément comme par exemple lors de la réalisation d’une tâche minutieuse ou quand l’attention est toute entière captée par un livre, une musique ou un film par exemple. De ce fait, on peut dire que tout le monde est hypnotisable.

En réalité, tout le monde possède la capacité d’entrer en hypnose. En revanche, tout le monde n’y rentre pas de la même façon. Si certains n’arrivent pas à entrer en hypnose avec une méthode d’induction hypnotique, ils le pourront autrement ou dans un autre contexte.

Certaines conditions qui empêchent l’atteinte de l’état de transe hypnotique sont connues et d’autres sont pour l’instant toujours mal comprises par la science.

Les principales raisons empêchant l’atteinte de l’état de transe hypnotique sont :
  • Consulter sous pression et non pour soi
  • La peur de perdre le contrôle de soi et des mauvaises conceptions de l’hypnose
  • Une déficience intellectuelle marquée
  • Consulter en état d’intoxication
  • Une résistance psychologique
  • Trop vouloir être hypnotisé
  • Simplement ne pas vouloir

 

hypnose hypnotisable

Parfois, le problème ne vient pas de la personne qui souhaite être hypnotisée, mais de la méthode employée par le praticien.
En effet, s’il existe une centaine de techniques d’hypnose, les thérapeutes n’en utilisent qu’une dizaine.
L’échec d’une séance peut s’expliquer par un état psychologique défavorable ou par une méthode inappropriée.
Il ne faut pas se décourager et persévérer en continuant les séances.

La vraie question serait alors plutôt : Êtes-vous facilement hypnotisable ? Et cette question amène une autre question : jusqu’à quel niveau de transe hypnotique êtes-vous hypnotisable ?

 Si nous pouvons tous entrer en état de transe hypnotique, nous n’y arrivons pas tous au même degré. Comme pour tout, il y a des personnes douées et d’autres qui ont une capacité de réponse à l’hypnose plus faible.

On considère que :
5 % des personnes sont réfractaires à l’hypnose : elles ne répondent pas aux suggestions mais des exercices existent pour augmenter leur réceptivité à l’hypnose.
10 % y entrent rapidement : ces personnes ressentent de profonds changements, des sensations et des perceptions.
le reste de la population est moyennement hypnotisable : les effets des suggestions hypnotiques sont ressentis et cette population pourra bénéficier de cette technique dans un cadre thérapeutique.

 

   Sources : Hypnose.fr, Psychologue.net

Spectacle / Thérapie

hypnose spectacle hypnotherapie

Soyons clairs : l’hypnose de spectacle, c’est de l’hypnose… A quelques détails près !

L’hypnotiseur de spectacle utilise le même processus hypnotique que l’on utilise dans le cadre thérapeutique mais il ne s’agit pas de la même hypnose. D’abord, en thérapie, on ne peut pas sélectionner les personnes suggestibles comme peuvent le faire les hypnotiseurs du spectacle. D’autre part, dans le cadre thérapeutique, nous cherchons à accompagner la personne alors que dans le cadre d’un spectacle, nous voulons imposer une suggestion à quelqu’un pour qu’il réalise l’ordre qui a été donné. Le contexte est très différent. C’est vraiment l’intentionnalité du contexte qui change tout.

L’objectif de l’hypnose thérapeutique est d’accompagner la personne pour lui permettre de changer elle-même sa perception. On ne lui fait pas faire quelque chose que lui ne veut pas faire.

Hypnose de spectacle
Le but de l’hypnotiseur de spectacle est d’utiliser la suggestibilité naturelle de l’esprit. L’impact sur l’esprit doit être rapide et il utilise la suggestion directe ! Ici, l’entrée sous hypnose se fait de manière « violente », rapide. Toutefois, un travail de préparation permet de sélectionner les meilleurs éléments d’une salle afin d’optimiser les résultats du spectacle.
Comme vous avez peut être pu le constater, tous ne sont pas autant réceptifs ! L’esprit est impressionnable dans la mesure où toutes les suggestions extérieures sont captées par l’inconscient. Alors, la réaction de chacun diffère et nous trouvons des sujets plus ou moins hypnotisables. Paradoxalement, il suffit qu’un sujet réfractaire à l’hypnose veuille bien jouer le jeu… et il découvrira lui aussi cet état hypnotique !

Hypnose thérapeutique
Imaginez : vous êtes en pleine lecture passionnante et à un moment votre esprit s’évade, vous êtes dans les nuages, pris dans une rêverie, ailleurs. Et puis au bout de quelques minutes, vous secouez la tête, vous vous retrouvez quelques pages plus loin sans vous rappeler de votre lecture et reprenez vos esprits. Où étiez-vous ? Vous étiez tout simplement dans une transe hypnotique légère.
Dans le cadre d’une thérapie, cet état naturel de transe hypnotique va simplement être intensifié, devenir plus profond et la voix du thérapeute va vous accompagner vers la résolution de vos problèmes.
Ici, l’entrée sous hypnose se fait à votre rythme, en douceur. Le praticien en hypnose vous accompagne dans cet état de conscience modifiée.
Une partie de vous reste toujours consciente et lucide. C’est cette partie qui vous permettra, si jamais vous en ressentez le besoin ou l’envie, de sortir de transe. En hypnose thérapeutique, vous êtes libre. Vous ne serez donc jamais forcé à rien si vous n’en avez pas envie. Seul change ce que vous voulez bien changer.
Dans cette courte vidéo qui suit, vous pourrez voir une séance d’hypnose thérapeutique. Il s’agit d’un extrait du Cabinet public de l’ARCHE, animé par Kevin Finel. En séance, dans un cabinet d’hypnothérapie privé, les séances sont alors plus poussées et plus longues !

Pour résumer, l’hypnose de spectacle ou de rue est un outil de distraction. L’hypnotiseur alors joue avec la personne dans un but « récréatif ». Cette hypnose permet aussi, dans une certaine mesure, d’initier et faire découvrir de façon simple cet art qu’est l’hypnose.
Dans le cadre de l’hypnose thérapeutique, le thérapeute guide une personne venue demander un accompagnement afin d’aller mieux en l’aidant à utiliser ses propres ressources et capacités pour avancer. Tout ceci dans un but final d’autonomie.

Et si on apprenait à apprendre ?

Sans même nous en rendre compte, nous pouvons faire des suggestions bienveillantes mais qui restent pourtant inefficaces. Elles peuvent même être perturbantes. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous n’avons aucune idée de la manière dont fonctionne notre cerveau. 

hypnose impact des mots apprendre

Quand une personne nous dit « Ne stresse pas ! » dans une situation stressante pour nous, c’est totalement inefficace car on a tendance à se focaliser sur le stress justement !

C’est seulement à la Renaissance que les scientifiques ont démontré que les idées, les sentiments et sensations venaient du cerveau et non du cœur. Les émotions ont un fort impact sur notre manière d’apprendre. Le stress ou l’anxiété rend les apprentissages plus compliqués. Ces émotions provoquent la sécrétion d’hormones comme l’adrénaline ou la cortisol dans le corps : ces hormones modifient la manière de penser, d’agir et de ressentir. Les scientifiques pensent que nous apprenons mieux quand nous sommes heureux et relaxés. Logique me direz-vous !
Paradoxalement, l’institution scolaire demande aux enfants de se contrôler, de se maîtriser, d’être attentifs mais personne ne leur dit jamais COMMENT faire ! Même une fois adulte, nous n’arrivons pas toujours à gérer nos émotions !
Les enfants ne savent rien à propos du cerveau. Il est important de partager avec eux son potentiel. Il s’agit d’enseigner aux enfants que le cerveau ne sert pas seulement à penser comme ils le présument souvent, mais aussi à voir, entendre, sentir ou encore ressentir. Si les enfants comprennent que le cerveau est malléable, qu’ils peuvent le façonner, alors les enfants seront moins fatalistes. Ils aborderont de manière plus positive les erreurs car ils sauront que leur cerveau leur permet de développer de nouvelles compétences en travaillant. Les enfants seront alors plus motivés à persévérer jusqu’à ce qu’ils atteignent leur objectif. Ils pourront ainsi mieux gérer leurs émotions et leur stress.

Les croyances et comportements des enfants envers la réussite et l’échec sont déjà en place chez les enfants dès la maternelle. Kévin Finel, hypnothérapeute et formateur, communique beaucoup sur ce sujet et s’interroge : pourquoi alors ne pas introduire des cours sur le fonctionnement du cerveau dès le CP afin que nos enfants puissent apprendre à apprendre ?

Les élèves pourraient y apprendre à :
1. Mémoriser : pour bien mémoriser, chaque individu a sa propre stratégie mentale : visuelle, verbale, auditive, kinesthésique.
2. Entretenir leur mémoire : contrairement à une idée reçue, la mémoire n’est pas comparable à un disque dur d’ordinateur. Elle est vivante, souple et se façonne chaque jour, comme une boule en pâte à modeler.
3. Prendre du plaisir à mémoriser
4. Transformer leur stress en confiance et en capacité de dépassement : le stress n’est pas toujours une mauvaise chose, il faut trouver le juste équilibre pour obtenir un état de stress « positif ».
5. Se concentrer : pour se concentrer, comme pour dormir, il y a trois phases : la préparation, la concentration et le maintien.
6. Devenir plus créatif

Pour mieux vous représenter ces cours du cerveau et leurs enjeux, je vous propose de prendre connaissance du projet éducatif de Bruno Vandenbeuck, praticien en hypnose. Un projet soutenu par l’association Les Fées Relax qui est une école de l’harmonie. Pour participer à ce projet, n’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : ici.
Pour en savoir plus, je vous laisse regarder cette vidéo.

C’est dans cette lignée que l’on voit de plus en plus apparaître la pédagogie positive et les classes sans note.

La pédagogie positive est une approche globale qui a pour objectifs d’aider les enfants à trouver leurs propres méthodes d’apprentissage et de créer des conditions favorisant leur bien-être, afin qu’ils aient une image positive d’eux-mêmes et qu’ils soient ainsi plus enclins à entrer dans les apprentissages.
Assez simple à mettre en œuvre, cette pédagogie offre une démarche pour apprendre à apprendre, mémoriser, comprendre et structurer. Elle aide les enfants à retrouver le goût de faire leurs devoirs et les ados à adopter une méthode de travail efficace grâce à des outils innovants et simples.
Je vous propose cette courte vidéo autour du livre Apprendre autrement avec la pédagogie positive, écrit par Audrey Akoun (thérapeute cognitivo-comportementaliste) et Isabelle Pailleau (psychologue clinicienne du travail et des apprentissages), paru aux éditions Eyrolles.

Les classes sans note permettent d’impliquer les élèves, d’ajuster l’enseignement, de produire un retour d’information et développer l’auto-évaluation. L’évaluation des élèves devient une question partagée et travaillée solidairement. Les nombreux témoignages de professeurs le confirment : ces projets de classes sans notes apportent généralement beaucoup de satisfaction, mais aussi beaucoup de travail et d’investissement personnel. Effectivement, ce n’est plus l’évaluation entant que telle qui est l’enjeu principal des « classes sans notes », mais les apprentissages effectifs des élèves. Ce que les notes peinent à montrer.
Le débat sur l’évaluation chiffrée des élèves fait souvent perdre de vue le véritable enjeu des « classes sans notes », où ce n’est pas tant la note le fond du problème. Même si c’est au prix d’une énergie considérable que les adeptes des « classes sans note » choisissent de remonter le courant de notre système éducatif, de nombreux élèves et parents (même s’ils reconnaissent les bienfaits de la classes sans notes) sont en effet aussi demandeurs d’évaluations chiffrées. Leur souhait est bien souvent d’être ou de rester dans la norme (la moyenne).
Viendra peut-être un temps où les « classes sans notes » n’auront alors plus besoin de justifier de leur existence, de leur exception, et de leur nom.

« Vivre, connaître la vie, c’est le plus léger, le plus subtil des apprentissages.
Rien à voir avec le savoir. »
J.M.G. Le Clézio

Sources : Apprendre à éduquer

L’hypnose et les troubles de la sexualité

hypnose troubles de la sexualité

Chez les femmes, les principaux problèmes que l’on peut aborder avec l’hypnose concernent le vaginisme (hypercontraction involontaire des muscles du vagin), les anorgasmies (les difficultés d’orgasme), les douleurs durant les rapports et les troubles du désir.
Pour les hommes, les demandes vont des « dysfonctions érectiles » (autrefois appelées impuissance) à « l’éjaculation rapide », en passant par les « anéjaculations »(les difficultés à éjaculer) et, là aussi, les problèmes de libido.
Dans le couple, on peut résoudre avec l’hypnose les éventuelles difficultés sexuelles, mais aussi les troubles de la communication ou les conflits.

La plupart des personnes souffrant de troubles de la sexualité s’auto-observent. Ce n’est ni une critique, ni un jugement, mais bel et bien un constat. Les causes organiques ne sont pas à écarter qu’elles soient vasculaires, iatrogènes ou hormonales, mais tenir compte exclusivement de ces facteurs n’est pas suffisant. D’autres aspects, comme le souci de la performance, la peur de ne pas être à la hauteur et l’hyper contrôle entrent aussi en jeu. Il existe aussi souvent d’autres raisons psychologiques : rupture douloureuse, peur de tomber enceinte, abus, etc.

L’hypnose ericksonienne se propose de ranimer des sens mis en sommeil. L’hypnose est un moyen de communiquer avec l’inconscient : sous hypnose nous sommes à l’écoute de ses sensations, sans garde-fou ni inhibitions. En effet, une séance d’hypnose permet de relaxer le cerveau gauche pour laisser l’émotionnel, ou plus précisément le ressenti prendre le pas pour que la sensation agréable domine, et avec elle une meilleure confiance en soi ! Ainsi, nous sommes plus disposés à prendre conscience de nos besoins et nos désirs.
Il n’y a pas une seule méthode. Il faut partir de l’histoire particulière de chacun. C’est en personnalisant la prise en charge que nombre d’éléments vont se manifester favorablement.

 

Sources : Top Santé